French FR English EN

Is Karate a war art ???

91

En préambule de l’article sur Taïkyoku Nidan, j’avais suggéré que le Karaté était un art de guerre. Cependant, suite à cet article, j’ai eu pas mal de réactions car certains estiment que c’est faux.
To be clear (and even loud and clear ), j’ai posé la question suivante sur divers forums : “Le Karaté est il un art de guerre?”.

Même si la question est très simple, les multitudes de réponses diverses et variées que j’ai reçues m’ont donné envie d’écrire cet article. Car contrairement à ce que certains pensaient, le sujet méritait bien d’être approfondi.

So I will try to summarize the answers on the forums to find out whether or not Karate is a war art.

Is Karate an art of war?

Thesis:

Karate is from To-From de l’île d’Okinawa dans l’archipel des Ryukyus au sud-ouest du Japon. A cette époque, ces îles ne faisaient pas partie du Japon.

From 1429, sous l’occupation chinoise, lorsqu’un décret interdit la possession d’armes sur l’île pour éviter les révoltes, les paysans développèrent, en se basant sur des techniques martiales chinoises, des techniques defense with bare hand : c’était le début du To-From.
Les habitants y ajoutèrent l’usage martial d’outils agraires, ou de la vie quotidienne (Bô (bâton long), les Sai (tridents métalliques), les Tunkuwa (ou Tonfa), le Nunchaku (fléau à 2 branches en bois), etc). C’était le début du Kobudo.

We do not know if these techniques were used to make wars strictly speaking, but it seems very likely that the inhabitants used them against the invaders in arms, and that in any case, the first goal seems to be to defend against warriors.

Plus tard dans l’histoire, the Ryukyu kingdom was independent and rich thanks to the maritime traffic and especially to the trade with the Chinese Emperors. But this wealth was covetous: the Shimazu family who reigned over Satsuma province waged war in Okinawa in the fifteenth century. It seems once again that the To-De was used to fight the attackers. They had to surrender in 1609. But this Japanese invasion favored l’orientation du To-De vers une pratique guerrière.

J’ai volontairement résumé et employé le conditionnel car il n’est pas facile pour un non historien comme moi de vérifier tout ceci avec certitude.Darth Vader on Karate-Blog.net

Mais si l’on en croit l’Histoire telle qu’elle nous est contée, le Karaté, originaire de l’Okinawa-Te, lui même originaire du To-De a bien une vocation d’origine guerrière, même s’il n’était pas enseigné à des armées pour faire la guerre, mais à des civils pour se défendre contre des guerriers.

Donc, si l’Histoire ne nous ment pas on peut penser que

“le karaté était bien à l’origine un art guerre. "

Anti-thesis:

Comme je viens de le préciser, l’Histoire ne dit pas toujours la vérité, et certains estiment même que tout ce que je vient d’écrire, ne serait qu’une légende
(c’est bien ma veine! :-D).

En effet, il semblerait plutôt que le To-De n’était pas enseigné au paysans, mais aux Peichin (name given to samuraï d’Okinawa) assigned to the protection of boats against pirates.

Dans ce cas, le Karaté n’aurait plus d’origine guerrière, mais plutôt from policewhich is still different.
The techniques would no longer serve to defend against warriors and their armor but would serve to police or security guards (here Peichin) to do régner l’ordre.
Karate would then only a civil fighting art.

Une petite question me vient alors à l’esprit, pour qu’elles raisons avoir développé des techniques de combat à mains nues ou avec utilisation d’outillage agricole si le but est de l’enseigner à des samouraï

Je n’ai pas réellement de réponse et je pense que je n’en aurai sans doute jamais tant l’histoire de l’origine du Karaté est floue.

En outre, lorsque l’on lit les ouvrages de Maître Funakoshi sur le Karaté, il n’en parle jamais comme d’un art de guerre, mais comme d’un art d’activité physique, d’autodéfense et de discipline spirituelle.

As Master Funakoshi is considered by many to be the father of modern Karate, one might conclude that

“le karaté n’est pas un art de guerre. "

Synthesis:

Not being able to decide with certainty between these two theses, I will give you my feelings : à mon avis, le karaté, comme la plupart des budo qu’ils soient avec armes ou sans n’est pas uniquement une activité physique, d’autodéfense mais has been well developed as a war (civil or military) to allow the inhabitants to defend themselves.
Il y a donc bien un côté guerrier à l’origine, mais ce n’est pas non plus un art de guerre au sens qu’il n’est pas fait pour des armées de soldats, mais plutôt pour des individus.

Il n’y a pas dans nos disciplines de stratégie militaire, mais plutôt individual combat strategy.
Subsequently, Karate has been used and improved over the centuries, either to defend itself in time of war, or to defend against looters ...

Master Funakoshi does not present karate as a war art, but rather as a school of life :
Certes, mais n’oublions pas qu’il avait pour but de développer le karaté au sein des écoles. Le côté martial du Karaté n’allait pas avec la “schooling” du karaté.
En outre, en 1922, lors des premières démonstrations de Maître Funakoshi au Japon, le Karaté n’était sans doute déjà plus utilisé comme un art de guerre depuis bien longtemps, mais son origine remonte à bien avant.

Karate is a Budo (武 道), the Kanji Bu means the war. Cependant, ce kanji se décompose en deux parties signifiant “spear"And"Stop” et on pourrait traduire le Budo par “la voie pour arrêter la lance”, so rather an art of defense.

Karate will remain in my opinion full of this ambiguity entre l’art de guerre et l’art de défense.
In fact Karate is made of a lot of ambiguity and complementary dualities such as learning to give punches to not receive, to be strong and flexible, hard and soft, fast and patient ... In short, the Chinese philosophy of Yin / Yang que nous avions abordé dans l’article sur Taïkyoku Sandan is ubiquitous in the karate.

Je pense réellement que le Karaté, même s’il a été édulcoré quelque peu lors de sa scolarisation par Maître Funakoshi (et d’autres…) a des origines guerrières et que les karatéka, ont bien souvent plus qu’une âme de sportif. D’ailleurs notre code d’honneur is a little different from the sportsman's code.

Le karaté est un sport, un art de défense, une méthode de développement corporelle, une formidable école de la vie… certes, mais ce n’est pas que ça.

In conclusion, I will give the floor to my friend Marc, qui me suis depuis l’origine de ce blog et qui a dit dans son dernier commentaire une chose qui résume tout ce que je viens d’écrire à merveille :

“Le Karaté est un Art de guerre au service de la Paix”

Voilà, pour terminer, une fois n’est pas coutume, je ne vous invite pas à regarder une vidéo, mais plutôt à relancer debate and to give your own opinion in a comment below.

See you soon,
Bruno

PS: I thank all the speakers on the following forums:
forum.doctissimo.fr, Infokarate Forum, KarateJapon.net, Forum site www.karate-traditionnel.fr.st, Kwoon.info, WebMartial, YamaMusha qui grâce à leur réponses argumentées m’ont permis d’écrire cet article, et merci à Marc pour la conclusion.

Facebook Comments
Guide offered!
"How to succeed your grade passes"


91 comments

  1. Article intéressant. Ayant lu le livre de notre maître fondateur, m’étant renseignée sur les origines du karaté, Pour moi, au départ, celui-ci a permis de se défendre en temps de guerre, puis il a évolué sous l’occupation américaine et là il est devenu une façon de préserver l’identité culturelle tout en permettant de se défendre sans armes! Puis il a évolué en sport. Je suis d’accord avec le commentaire de Lauriane, il a aussi un rôle éducatif, il est un art de vivre .

  2. Hello Sensei,
    There is no worse deaf than one who does not want to hear, as there is no worse blind than one who does not want to see. The ambiguity that you identify becomes clear if we want to admit that Life and War are one. Karate is a way of life, in the sense that to live is to prepare for - and to face - the War that is inevitable, and which comes in many forms. From the point of view of the logic of Domination and Predation that activates human relationships, War takes different forms depending on the theater that houses it. There is no single war that the military, even if the latter is the most spectacular expression par excellence of the war; but there is a social war, a professional war, a sports war, an economic war, a scientific war, etc., each one more fierce than the other, and the effects of which, to be less visible or more limited, cause not less in depth and in duration, as much damage and calamity as the military war ... For the one who does not limit it to see the existence on one plane, but who knows that life and a tangle of plans that are interchangeable with each other, war is everywhere, and each war situation must be confronted as if it were a matter of one and the same matrix principle. The Way of the Samurai is from this point of view comparable to the Carpenter's Way ... The majority of people still think that existence is a fair, a "Country of Cocktail" dispenser of all ecstasies, and thus engage almost of themselves to the despicable lusts of the predators who are carpeted, ambushed in the shadows; whereas we must rather consider life, by the multiple degrees of consciousness that animate it, as a Jungle of all dangers, where our survival will consist in us taking the maximum of laws of its operation and to respect them ... (see References).
    Karate is unquestionably - and by definition - an Art of War or War, even though many of its proponents have been forced, in certain extreme circumstances, to disown their apparent conviction, to conceal it under the mask of sociality. . The main nuance that should be brought here is that it is not the art of carrying war, but it is the art of countering it. It is not the instrument of animosity, warmongering, feudalization, imperialism, in a word, of Preaching, but it is the tool that serves to counter it. Therefore, it must be admitted that it is not only the definition of war that must be widened and made more complex, but it is the definition of karate itself. It's not just a discipline based on physical and psychic combat techniques, but it's a total philosophy of life. Karate is the art of living, serenely, harmoniously, righteously, in the midst of the World War. In this sense, I agree with the motto of our friend Marc. Karate is a War Art in the service of peace.

  3. On sais bien que le karaté est une methode de combat. Mais selon moi, on ne peut pas s’en donner à cette definition seul pour dire que le karaté est un art de guerre ni methode du defense. S’il y a la guerre, on peut utiliser les methodes du karaté pour être se sauvé. Sele moi le karaté est un art de defense, de protection et de securité.

  4. Le karaté est un art de guerre pour celui qui le pratique avec l’esprit du To-De.
    Le karaté n’est pas un art de guerre pour celui qui le pratique avec l’esprit de Funakoshi.

    L’esprit de Funakoshi est un esprit de non violence. La violence est l’apanage des faibles.
    Le karaté est l’art des hommes vertueux pour celui qui le pratique avec l’esprit de non violence, l’esprit de Funakoshi.
    Everyone is free to practice it in his own way.
    Oss!

  5. Bonjour je suis maître karaté à l’université assane Seck de ziguinchor et je veux un appui pour être au dessus des autres arts.

  6. I think that karate is above all a sport and a great way to defend oneself;
    Mais il y a aussi le côté “lifestyle” qu’il ne faudrait pas négliger non plus!
    étant moi même attirer par la philosophie bouddhique ainsi que taoïste j’affirme que cela va de paire avec la pratique du karaté-do!!!
    La méditation aide beaucoup a pacifier l’esprit et stabiliser celui-ci quand on s’entraine régulièrement !!!
    these are my conclusions that I can bring for your blog dear Bruno !!!

    See you soon ...

    cordialement David S’

  7. Hello everybody,

    for me, karate, like other martial arts, is a tool for physical and personal development.
    It serves neither peace nor war, it takes the form and will of its user.

  8. Mohamed Lamine COULIBALY at

    Le Karate est plus qu’un acte de guerre car il vise a sympathiser avec l’adversaire, et donner le message que la non violence triomphe toujours de la violence.

  9. Pour moi le karaté est un art de combat. Il y a toute sorte de combat, contre un attaquant, de compétition mais aussi contre nos propre bibitte intérieur, la maladie ect…… Pour moi la pratique du karaté est ne discipline qui peut nous aider aussi dans tous c’est autres combats.

  10. Hello dear friend Bruno,
    Selon ma connaissance, le Karaté est un art de guerre pendant l’empire Chinois, lorsque il à dominé le Japon. A l’époque les soldats de l’empire Chinois interdisaient les armes aux Japonais, en même temps les soldats de l’empire faisaient des dépassement sur la population Japonaise.
    C’est dans ce cas que les payants Japonais ont développé le Karaté qui est un art de défense à mains nues pour se défendre contre l’ennemis Chinois.
    Puis au fils du temps : Le grand maître Jichin Funakochi lui à changer le sens et il le rend, en discipline sportive avec des règles bien étudier pour le rendre en art de maîtrise de soit, de bien-être, de souplesse, d’endurance et de paix en faisant des compétitions afin de bâtir une famille sportive et d’attiser l’amitié et la fraternité au niveau mondiale, grâce au travail du grand maître.
    Greetings

  11. Hello,

    Il l’est par la recherche* de son état d’esprit antérieur et n’est qu’un moyen pour se l’approprier.

    Du point purement technique, trop de lacunes ne permet pas un travail adaptatif dans l’optique de “self défense”.

    D’où la nécessité de * et de se pencher sur la définition des mots art et guerrier afin d’élaborer une pratique codée sur cette notion originelle.

    Perception éloignée et basique de la légèreté de la compréhension du “ki”: les pratiquants crient soi disant pour l’exprimer. Stupide et absurde.
    Simple emotional escape.

    L’énergie interne se manifeste par l’extériorisation d’une canalisation de ce fluide énergétique.

    Romaric.

  12. Hello,

    A mon humble avis, le karaté est une redoutable méthode de combat qui sert à tuer. donc c’est indiscutablement un art marial donc un art de guerre. Il faut beaucoup de temps pour décoder cet art. Les katas témoignent de cette vérité, il n’y a qu’à voir certains mouvements que je qualifierait de létaux. D’ailleurs durant l’entrainement le disciple fait attention à ne pas toucher son partenaire, évident non ! Kihon, sambon kumité…attestent de la thèse martiale.

  13. Assez rapidement, je dirais que le karaté n’est pas un art de guerre. La guerre nécessité des moyens qui ne sont pas dans cette discipline : armes, espionnage, moyens lourds, stratégies en groupes, sabotage, déstabilisation des forces…. et j’en passe. Ça aurait été mieux de poser la question sur des forums spécialisés comme ” sciences martiales et de survie” plutôt que des forums ou l’art martial n’est souvent qu’un loisir et non une pratique de tous les jours par nécessité…. Disons alors que le karaté peut dans un certain contexte être une infime partie d’un art de guerre…. cependant un budo n’est pas un bujutsu. La pratique dans un club n’a pas la même optique que le combat en milieu hostile 🙂 La discipline ne remonte pas non plus aux périodes sengoku-jidai. Je rejoins les postes ci dessus qui argumentent la définition de l’art de la guerre.
    Dominica

    • Vous avez bien défini la chose et on devrait en finir sur ce sujet. Oui nous ne pouvons pas nous comparer a des gens qui envisageait la mort et le “do” qui est la mort de l’ego c’est plus supportable mais moins “motivant”. Ces glissements sont le fait de pratiques qui se sont déplacées vers des groupes sociaux différents des anciens déja au Japon a mons avis.
      UN MONDE NOUVEAU QUI IMITE L’ANCIEN
      Les maitres japonais Kano(né en 1860), fils d’un riche brasseur, Ueshiba (né en 1883), fils de propriétaires terriens et Funakoshi (né en 1868) okinawaien d’une lignée de samourais (mais il ne parle jamais d’entrainement au sabre) n’étaient pas impliqués dans une vie militaire de combat et de campagne.
      AN OLD WORLD
      Avant l’ère Meiji, Samourai (guerrier) cela signifie : descendant de guerrier + une éducation spéciale + 2 sabres. A coté des sabre, il y aussi deux petites lames décorées qui servent un peu à tout.
      C’étaient des gens fondamentalement prêt à mourir et n’avaient pas semble-t-il pas d’état d’âme à couper des têtes de malpoli. N’oublions pas que guerrier c’est tuer qui on vous dit de tuer. Cela peut être égorger un jeune soldat de 20 ans et cela s’enseigne encore dans des manuels. L’auteur rajoutant faut faire vite sinon on en plein la manche. Je ne sais quel samourai avait tué un enfant parce qu’il allait devenir successeur d’un clan et aurait déranger les interêt de son maitre.La version complète du Hagakure est lugubre a souhait. Quand au technique de corps à corps contre un homme en armure cela se reduit à briser les membres et pas une clé pour lui dire “tu arrête de m’embêter !”. Parmi les entrainement d’un futur guerrier la plupart des traditions comportent un entrainement à la douleur. C’est pourquoi sur les squelette de guerrier des légistes expliquent que ceux-ci avaient reçu de nombreuses blessures au court du combat qui leur fut fatal.

      Nous sommes des générations qui n’ont pas connu la guerre, certain même pas l’armée, et pouvons en avoir une version idéalisée. Ne nous y trompons pas on fait avec des fusils ce que faisaient d’autres avec des sabres. En Europe nous avions des hussards plein de prestige, mais la société leur réservait un sort qui est bien expliqué par le Roman de Perez Reverte, le Hussard. Pour moi, guerre = martial = militaire, je le réserve au militaire, d’ailleurs nous avons des troupes déployées et nous ne parlons plus des morts et des blessés. Nous sommes si loin de tout cela. Si loin du passé aussi, quand Alexandre bataille contre les Indiens (Inde) et que de l’autre coté, il y à le roi Poros, qui finit la bataille blessé mais négocie la paix. On n’est loin de nos endimanchés qui déchaine les enfers.

  14. Hello,

    I share the thesis, karate is an art of war.
    Tout comme nous sommes en guerre contre le terrorisme sans prendre nous même les armes, le karaté comme d’autres arts martiaux est là pour nous défendre. Il nous rend plus fort dans notre corps, dans notre tête, pour nous protéger, protéger nos proches.
    En temps de paix c’est comme un sport que nous le pratiquons, dans la convivialité. Si nous étions en temps de guerre nous l’utiliserions certainement dans un autre esprit.
    Hopefully never answer this question with certainty.

    Gatien

  15. Sensei KASE a declare devant la redoutable efficacite de yoshitaka funakoshi que son pere (Gishin Funakoshi) lui aurait appris le “Karate Guerrier” !!!

  16. A mon avis, le karaté est à l’origine spécifiquement okinawaien, puis d’autres choses y ont été ajouté :
    http://karate.philau.fr/origines/
    J’ai crée un livre pdf gratuit avec les fiches wikipedia qui est telechargeable gratuitement sur cette page.
    A first observation: it is not farmers who have practiced and disseminated karate, but especially noble. However, some were bodyguards or security guards among the nobility who lived near the royal palace (SHuri). On the other hand, agrarian tools may have been used by non-samurai to defend themselves against thieves.
    Quand aux fameux champs de bataille je doute fort que l’on fasse grand chose a main nue devant des gaillards sur-entrainés, sans parler
    Le dernier point c’est que le vieux karate est plutôt gore, pique aux yeux, à la gorge, saisie des parties, arrachements, etc….toutefois celui-ci était défensif (adage : “Pas de premiere attaque en karate” ce qui change completement du karate de compétition.
    Le problème de fond c’est que plusieurs choses se sont mélangés qui orientent différemment le point vue.

  17. Le KARATE un art de guerre selon l’origine et un art de vie,une éducation selon la modernité. pour moi sa me va à merveille

  18. A civil fighting art.

    Formerly karate was not used by armies at war. They were used cavalry spears, swords, bows and arrows and rifles and guns later.
    In the unarmed melee the Samurai had, before the appearance of the Okinawa karate, other fighting techniques that were part of their warrior training.

  19. indeed the question arises.
    Je ne formulerai pas ma pensée aussi bien que certains( beaucoup plus scientifique que littéraire). Je pense que le karaté dans ses origines avait pour rôle de défendre et de protéger que ce soit chez des paysans,des nobles ou des samouraïs et donc un rôle plutôt “guerrier”. Mais il est maintenant travail d’intériorisation autant physique( connaissance de soi) que psychologique et donc une école de la vie. Et plus que le sport le Karaté amène un art de vivre, le respect d’autrui, un bien être et un message de paix mondial dont nous avons tous besoin !

    • Chacun décide de ce quil souhaite faire du karaté car Il s’agit d’un outil. Il sert à détruire ou à construire. Toutes les réponses sont bonnes.

      • Hello Bruno,
        Pour moi le karaté n’est pas une science exacte, donc les deux synthèses sont juste et chacun peut voir et définir le karaté selon ses conviction
        - there are people who consider karate to be a competitive sport
        -il y a d’autres qui voit que c’est un art martial
        -il y a d’autres qui le voit come in art de guerre
        -il y a d’autres qui le voit Come un style de vie
        etc.
        -et d’autres gens pensent que le karaté rassemble tout cela et c’est mon avis personnel.

Leave a comment

dolor. Sed Donec Lorem Nullam leo. id, ultricies nec ipsum porta.
117 shares
Share110
tweet
Share1
Save